jeudi 31 janvier 2013

Thermae Romae




Mari Yamazaki, éd. Casterman, Collection Sakka

L’histoire débute en l’an 128 de notre ère, à Rome. Lucius Modestus est un architecte spécialisé dans les thermes, les bains romains. C’est un homme fin, intelligent, et entièrement dévoué à la grandeur de l’empire romain. La carrière de Lucius en prend un coup lorsque que son maître le congédie. Croisant la route de son ami Marcus, ils décident ensemble d’aller aux bains pour oublier leurs tracas. Dans l’eau bouillante et fumante, Lucius réfléchit à son avenir, à la gloire de Rome et aux thermes…
Une mauvaise chute le propulse alors dans un autre monde, dans un autre temps : le Japon actuel. Là, il découvre une tradition des bains proche de celle de la Rome Antique, mais à celle-ci s’ajoute des services diablement modernes, tels que les boissons fraîches à disposition ou encore les annonces des spectacles à venir. Lucius est totalement chamboulé par ses découvertes, tantôt admiratif, tantôt jaloux de l’ingéniosité de ceux qu’il appelle « les visages plats ». 

Très vite, Lucius glisse et rechute, se cognant la tête contre le carrelage. Lorsqu’il réouvre les yeux, il est de nouveau dans les thermes romaines auprès de son ami Marcus qui s’affole autour de lui. Était-ce un rêve ? Une vision d’avenir ? 
Lucius Modestus met alors en pratique les découvertes faites dans cet autre monde et deviens rapidement la coqueluche des bains de Rome. Grâce à plusieurs chutes consécutives, il va régulièrement retourner au pays des « visages plats » et continuer d’apprendre sur leur maîtrise des thermes…



Ce manga est un vrai délice, passionnant pour qui s’intéresse à la culture japonaise ! Très agréable à lire, le dessin est clair et soigné, un récit plein d’humour et de subtilité. A dévorer sans attendre !!

Manga ado/adulte, 5 tomes parus en France.

Par Mushu