jeudi 5 mai 2016

Membrane / Chi Ta-wei - L'Asiathèque littérature, 2015


Momo, une jeune esthéticienne réputée mais solitaire et marginale, vit clans une ville sous-marine d'un monde futur à l'écologie bouleversée. Ayant contracté enfant un virus d'un genre nouveau, il semble qu'elle ait subi de multiples transplantations d'organes artificiels. Dans ce monde où les corps, les identités et les sexes se métamorphosent et se réinventent, les humains sont-ils encore maîtres de leur mémoire et de leur avenir ? Quel est le véritable passé de Momo ? Les prodigieuses membranes dont elle fait usage dans sa clinique auraient-elles une fonction insoupçonnée ? 
Nous voici à Taïwan, dans un court roman de science-fiction paru en 1996 sous le titre Mo 《膜》 [Membrane]. Une lecture originale qui fait réfléchir à de nombreux sujets qui restent très actuels : l’identité sexuelle, le rapport entre humains et machines, la destruction de l’environnement et l’adaptation de l’Homme pour survivre dans un monde presqu’entièrement artificiel. 
Bien écrit, surprenant
Coup de cœur


Emmanuelle Liégey, lectrice